(2) résultats pour votre recherche

Chaque jour ou presque le sujet de l’avenir de notre planète est au centre des débats. En particulier, la notion d’empreinte carbone est un indicateur récurrent dans la mesure de l’impact écologique de nos activités humaines.

Lorsque vous envoyez des emails commerciaux à vos clients, les serveurs mails de votre entreprise stockent l’email avant de l’envoyer. Comme tout serveur, ils consomment de l’électricité et plus ils sont chargés, plus ils chauffent et plus ils nécessitent d’électricité pour refroidir.
On estime actuellement qu’un email simple a une empreinte carbone de 4g de CO2. Une entreprise envoyant régulièrement des newsletters à ses clients va donc vite voir son empreinte carbone augmenter. A titre d’exemple, si vous envoyez 1 million d’emails, 2 fois par semaine, l’empreinte carbone de votre animation clients sera de 416 tonnes sur une année. Soit plus de 200 allers-retours Paris-New York pour un passager !

Vous l’aurez compris, l’animation clients a donc un impact fort sur l’empreinte carbone de votre entreprise. Pour la réduire, il est donc fondamental d’optimiser ces ciblages marketing.

Comment peut-on réduire son empreinte carbone grâce à la Data Science ?
Pour ce faire, nous vous recommandons 2 outils analytiques simples :
- La segmentation clients :
Il existe de nombreux types de segmentations (segmentation transactionnelle, segmentation relationnelle, segmentation 360°…), mais toutes ont le même point commun : elles permettent de créer des groupes de clients homogènes sur lesquels nous allons pouvoir mettre en place un plan d’animation différencié.
Bien souvent, lors de la mise en place d’une segmentation, nous recommandons de faire le bilan du plan d’animation de l’année précédente pour bien comprendre les spécificités de chaque segment. En particulier, cette analyse va permettre de déterminer la pression commerciale optimale à appliquer à chaque segment.
Ce premier outil, si vous ne l’avez pas encore mis en place, va donc vous permettre en passant d’une logique d’envois de masse à une logique d’envois segmentés de baisser le nombre moyen d’emails envoyés. De la même façon, si vous avez déjà une segmentation existante, gardez en tête que celle-ci a une durée de vie et qu’elle peut être challengée ou modifiée via d’autres axes discriminants.

- Le scoring :
En termes de scoring, nous travaillons de plus en plus sur 2 niveaux de ciblage : le score de repoussoir et le score d’appétence.
Le premier, le score de repoussoir, va permettre d’isoler les clients qui ont une forte probabilité de ne pas ouvrir vos prochaines newsletters. Pourquoi les cibler, si on pressent dès aujourd’hui que l’email n’aura pas d’impact ? Ce premier type de score va donc réduire considérablement les volumétries d’envois. A ce jour, les scores de repoussoir que l’on a construit pour nos clients ont permis de réduire la volumétrie d’envois de l’ordre de 20 à 30% des volumes initiaux.
En parallèle, sur les potentiels ouvreurs, tous les messages n’ont pas le même niveau d’intérêt. Il est donc préférable, à ce niveau, de construire les scores d’appétence adéquats permettant de cibler les clients réellement intéressés par le message envoyé. Cela va vous permettre de combiner une diminution des volumes d’envois avec une hausse des performances commerciales (souvent de l’ordre de 15 à 25%). En conclusion : faire plus avec moins… d’empreinte carbone !

Bien évidemment, nous sommes conscients que ces sujets analytiques, et la Data Science en général, peuvent être perçus comme investissement important. Chez KYP, nous avons pris l’habitude de nous engager sur ces sujets d’accompagner nos clients dans la mesure du ROI et de la création de valeur.

Comme vous avez pu le lire, il peut être assez simple de réduire votre empreinte carbone tout en développant le potentiel commercial de votre base de données. Nous nous tenons à votre disposition pour tout échange sur ce sujet d’actualité et sur la mise en place d’actions analytiques concrètes ! Contribuez à réduire votre empreinte carbone tout en étant en phase avec vos valeurs et/ou celle de votre entreprise.
KYP rejoint 1% for the planet

Chez Know Your People, nous cherchons toujours à prendre soin de ceux qui nous entourent, que ce soit nos clients, nous collaborateurs ou tout simplement l’environnement. Au travers de nos activités extraprofessionnelles, nous avons un rapport étroit à la nature. Que ce soit Guillaume lorsqu’il surfe les vagues du sud-ouest, Samuel lorsqu’il fait de la plongée, ou moi-même lors de mes entrainements pour le triathlon, nous essayons, à notre niveau, d’être attentif à l’environnement et à ne pas laisser de déchets derrière nous.

Récemment, nous avons pris la décision de donner une nouvelle impulsion à cet engagement en rejoignant le réseau 1% for the Planet.
Souvent nos clients s'interrogent sur la qualité et la pertinence des données socio-démographiques collectées sur leurs clients. Et bien souvent leur constat est que leur base de données n'est pas assez riche en données socio-démographiques et comportementales.



Pourquoi ce choix ?

Ce choix part d’un constat assez simple : l’environnement est le parent pauvre de la philanthropie. Il représente 3% des sommes allouées, et seulement une faible partie provient des entreprises. Or le rôle de 1% for the Planet est justement de connecter, promouvoir et certifier les entreprises soutenant les associations environnementales, créant un mouvement global engagé dans la protection de la planète.

Le mouvement a été lancé en 2001 par Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia et Craig Mathews de Blue Ribbon Flies, dont les entreprises respectives étaient déjà philanthropes depuis de nombreuses années, sans que cela n'affecte négativement leur business. Ils ont décidé de créer ce réseau pour convaincre plus d'entreprises à s'engager pour la protection de l’environnement. L’objectif de 1% for the Planet est d’augmenter la philanthropie environnementale, en créant une communauté d’entrepreneurs philanthropes, à la résonance grandissante et à l’impact sur le terrain plus efficace. Et aujourd’hui, le réseau regroupe plus de 1300 membres donateurs et 3500 ONG engagées dans la préservation de l’environnement.

Nous nous sommes donc engagés, à partir de cette année, à reverser 1% de notre chiffre d’affaires à des associations agréées par 1% for the Planet qui défendent des causes qui nous sont chères.