Depuis quelques années déjà, on vous parle souvent d’écologie, d’environnement, d’éviter le plastique, de favoriser le vélo à la voiture, de privilégier les produits locaux etc…Mais on vous parle aussi de RSE.

Mais au fond, est ce que vous savez vraiment ce qu’est la RSE et ce que cela implique ? Et bien, on est là aujourd’hui pour vous éclairer sur ce fameux sujet.

La RSE, c’est la responsabilité sociale des entreprises. Le but, c’est de prendre en compte toutes les préoccupations sociales, environnementales ou écologiques dans les décisions des entreprises, que ce soit dans le domaine commercial ou autre.

Grand format

Crédit photo : Freepik

Aspect Juridique

La RSE, ce n’est pas juste des décisions que les entreprises prennent pour être plus écolo comme proposer des gobelets en carton plutôt qu’en plastique ou proposer du télétravail 2 fois par semaine pour éviter le carburant en trop. C’est un peu plus complexe que ça.

En effet, dans le domaine juridique, il existe des normes ISO qui ont été mises en place pour que les entreprises respectent cette démarche RSE. On peut retrouver les normes ISO 26000, ISO 14001 ou encore ISO 9001. Chaque norme a des principes particuliers à respecter (on vous a laissé quelques liens pour chaque norme à la fin du blog si cela vous intéresse ).

Comme vous le savez (ou peut-être pas d’ailleurs), chaque entreprise doit s’inscrire dans une démarche RSE mais les grandes entreprises en ont l’obligation.

Les données

Maintenant, après vous avoir défini ce qu’est la RSE et comment celle-ci est mise en place, on va rentrer un peu plus dans les détails de notre domaine : les données.

Comme vous le savez, la pollution n’est pas uniquement « physique », mais peut également être numérique. Les données, tout comme les réseaux sociaux ou encore les vidéos internet sont certes des éléments importants dans notre société actuelle mais également très polluants.  

Plusieurs chiffres peuvent nous aider à comprendre cette pollution : Statista a indiqué que le volume de données numériques a été multiplié par plus de trente au cours de la dernière décennie, et ce chiffre ne fait qu’augmenter d’année en année…

Alors, on a décidé de vous donner quelques solutions, que nous mettons en place au sein de notre société pour limiter cette pollution numérique. On ne vous dit pas de suivre à la lettre ce que nous faisons, mais cela peut toujours vous aider ou vous données des idées si vous en avez besoin 🙂 

Voici nos solutions (testées et approuvées bien sûr) :

  1. Purger les données en ne gardant que l’historique nécessaire. En effet, moins le stockage est grand, moins les serveurs sont gros et moins il y a de pollution.
  2. Optimiser les temps de calculs : 10,30 ou 40% de consommation électrique en moins, cela dépend du sujet.
  3. Automatisation des processus, qui permet de ne pas faire d’erreur et de ne pas tout recommencer à chaque fois.
  4. Adapter l’infrastructure en fonction des besoins : Dans notre cas, on utilise les machines le plus possible et lorsque celles-ci deviennent « trop vieilles » on les recycle pour faire de la R&D, de la prod ou du développement. Cela revient à de l’optimisation de l’utilisation des machines.
  5. Pour terminer, « cibler moins mais cibler mieux » est une solution très efficace, notamment grâce aux scores d’appétences, scores repoussoir etc…

En conclusion...

Pour conclure, grâce à ce blog, vous êtes maintenant bien rodés sur le sujet de la RSE et de ses normes mais vous avez aussi des solutions pour que vos données polluent moins notre si belle planète. C’est maintenant à vous de jouer pour votre entreprise, pour la planète, pour vous et pour nous ! 🙂

Si vous souhaitez en savoir plus sur Know Your People, n’hésitez pas à nous contacter 

Écrit par : Océane Simon.

Sources