Archive de (Septembre 2015)

AVIS D'EXPERTS : LE BIG DATA, PAR QUEL BOUT LE PRENDRE ?

Bon nombre d’experts se positionnent sur le sujet avec des convictions fortes et parfois opposées. Comment faire la part des choses entre ceux qui nous disent que cela va tout changer et les autres qui nous soutiennent que cela reste de l’analyse de données ? Quels sont les réels changements ? Sur quoi devons-nous être vigilants ? Comment ne pas tomber dans un projet sans fin sous le seul prétexte d’être présent sur le sujet ? Avec quelle organisation et quels profils ?

Notre vision reste le pragmatisme et l’itération du projet !

Tout d’abord, essayons d’en donner une définition : « Le principe des Big Data est de faire converger des données diverses et variées et de les exploiter à des fins de connaissance, de performance et d’usages. »

A chacun son niveau de maturité dans l’exploitation de la data et sur l’apport d’une telle démarche dans la stratégie de l’entreprise. Nous partageons l’avis de certains experts qui vont parler de SmartData. Car même si nous croyons à la puissance de la data dans sa plus pure exploitation, il existe encore un écart entre la réalité des projets mis en œuvre et les contraintes opérationnelles imposées aux équipes (budget, quickwins et ROI). Nous ne pouvons malheureusement pas tous allouer un budget R&D conséquent pour faire face à cette nouvel ère digitale ultra ciblée et connectée.

Mais, la question est bien de savoir comment nous continuons à avancer sur le sujet afin de ne pas être en retard dans les rendez-vous futurs que nous aurons avec les consommateurs.

L’offre KYP sur le sujet du Big Data est de vous faire gravir la montagne par étape et avec ambition. Grâce à notre passé ROiste, nous mesurerons l’apport de chacune de ces étapes au sein de votre marque/enseigne.

Pour cela, nous restons attentifs aux indicateurs des « V » du Big Data, car cela peut avoir un réel impact dans l’organisation, la réalisation et l’interprétation. Nous connaissons tous les « V » de : VOLUME, VARIETE, VELOCITE et VERACITE. A partir du moment où nous détectons l’activation d’un de ces « V », nous faisons appel à des experts internes et externes pour mesurer les enjeux du projet et mener à bien l’étape sur laquelle nous nous engageons.
N’oublions pas le « V », de VALIDITE qui à notre sens répond à la significativité et la robustesse des algorithmes (ce qui reste un éléments fondamental de la data intelligence). Et pour terminer le « V » de VALEUR, car après tout, c’est bien cette question qui est le nerf de la guerre (Valeur sur le business & Valeur sur l’intelligence créée).

Ce qui est certain, c’est que nous devons tous avancer dans cette course de la DATA INTELLIGENCE et qu’il faut commencer par un point de départ. Celui-ci est-il évident pour vous ? Nous serions ravis de pouvoir échanger avec vous sur le sujet.