Archive de (Avril 2016)

Comment donner un coup de boost à votre Segmentation transactionnelle pour améliorer les performances ?

Dans la catégorie des segmentations basées sur des méthodes descriptives, la segmentation de type RFM est l’un des outils les plus utilisés pour segmenter les bases de données Clients.
Cette analyse a amplement prouvé sa validité, sa robustesse et sa facilité de mise en place du fait du peu de données nécessaires. Elle répond parfaitement à la création d’une valeur client et donc de l’identification des 20/80. Ce premier step peut être suffisant dans de nombreux cas, néanmoins, elle ne prend pas en compte un élément important de la relation client, à savoir le cycle de vie de celui-ci.

En effet, ce type de segmentation est figé et est basé sur un historique. A l’instant T nous connaissons la valeur client passé et nous déduisons un comportement proche dans le futur qui oriente notre plan de ciblages. Pourtant les cycles de vie clients nous indiquent, par exemple, que certains clients à potentiel à l’instant T du fait de leur consommation, de leur profil, de leur comportement sur la période précédente seront churners dans un futur proche.
Nous devons donc répondre à la question suivante : « Suis-je en début de cycle / début de projet, suis-je au milieu, ou suis-je à la fin du cycle ? » Ce critère temporel nous permet d’apporter une personnalisation complémentaire dans le ton et le discours du message que je souhaite faire parvenir à mon client.

La solution que Know Your People vous propose, est de modéliser le cycle de consommation en créant un algorithme prédictif basé sur des données comportementales.

Pour exploiter le fruit de ce travail dans vos plans d’animation, nous vous proposons :
  • soit d’utiliser cet algorithme prédictif seul afin d’identifier les potentiels.
  • soit de mixer la segmentation descriptive (RFM) et le score prédictif de potentiel des différents segments. (notre recommandation)

L’idée d’utiliser la force couplée de l’algorithme RFM et de celui du scoring permet de déterminer la valeur du segment à l’instant T et probabiliser son potentiel futur ! La prise en compte du cycle de consommation nous permet d’augmenter les taux de conversion de près de 5%.

Ci-dessous, un visuel du croisement des 2 analyses :



Par regroupement, on obtient ainsi 9 segments pour lesquels on observe un niveau d’engagement croissant : Inactifs profonds, Inactifs réactivables, Nouveaux sans potentiel, Nouveaux à potentiel, Clients en risque, Medium, Bronze, Silver, Gold.
L’identification du niveau d’activité en fonction de la valeur actuelle nous permettra d’adapter plus finement l’offre à la cible.

Plus d’hésitation, venez challenger votre segmentation actuelle avec cette nouvelle approche KYP ! Essayer c’est l’adopter !